Skip Navigation

Les obsèques par crémation

Penser à la préparation de ses funérailles n’est plus chose rare aujourd’hui. Certaines personnes souhaitent une inhumation tandis que d’autres songent à la crémation, plus communément appelée obsèques par incinération. En France, le choix des obsèques par crémation est en augmentation et devrait concerner 50% des personnes d’ici 2030*. Pourquoi choisir ce type de cérémonie et quelles sont les formalités ? Quel est l’avantage de souscrire une assurance obsèques ?


Sommaire :

Assurance Obsèques

Protégez vos proches en les préservant du financement de vos obsèques. Un expert prévoyance vous guide dans votre démarche.

Pourquoi choisir la crémation ?

Il convient tout d’abord de préciser la différence entre la crémation et l’incinération. Il faut savoir qu’il est inexact de parler d’obsèques par incinération. Le terme s’utilise pour les objets uniquement. Pour le corps humain, le terme approprié pour ce type de cérémonie est crémation.

Près d’un tiers des français** se tourne aujourd’hui vers les obsèques par crémation, et ce type de funérailles n’est pas une question de génération.

Les motivations sont diverses. Pour certains, il s’agit avant tout d’un choix pratique et économique (pas de concession à acheter par exemple). Pour d’autres, la raison est religieuse (choix d’obsèques civiles). Il arrive parfois que ce soit la situation familiale qui influence la décision.

Quelles sont les formalités ? Que faut-il prévoir ?

La crémation est une technique funéraire spécifique qui doit être réalisée dans un crématorium, au plus tard dans les 6 jours suivant le décès, sauf exception.

Vous avez le libre choix de l’entreprise de pompes funèbres intervenante. La liste des opérateurs funéraires habilités est disponible en mairie, établissement de santé et salle d’accueil des chambres mortuaires ou funéraires.

Une fois la déclaration de décès obtenue, la démarche pour la crémation peut être entreprise. Certaines formalités sont à effectuer pour obtenir l’autorisation du maire. Il est nécessaire de fournir :

  • un document manuscrit indiquant les dernières volontés du défunt ou une demande formulée par la personne chargée d’organiser les obsèques ; et
  • le certificat de décès établi par le médecin.

Il faut savoir que l’entreprise de pompes funèbres prend en charge, en totalité ou en partie, les démarches liées à la crémation.

 

Que faire des cendres après une crémation ?

Après la crémation, les cendres sont placées dans une urne funéraire sur laquelle est apposée une plaque mentionnant l’identité du défunt et le nom du crématorium.

Le défunt peut avoir fait part de ses volontés concernant la dispersion des cendres. À défaut, la famille doit faire un choix :

  • placer les cendres au sein d’un cimetière ou d’un site funéraire ;
  • disperser les cendres en pleine nature, c’est-à-dire dans un espace éloigné de la voie publique et des habitations où il y a absence d’aménagement ; ou
  • disperser les cendres dans la mer, à condition de faire au préalable les démarches nécessaires auprès de la commune. A noter que la dispersion doit intervenir à plus de 300 mètres de la côte.

A noter : Il est interdit par la Loi de conserver ou disperser les cendres sur une propriété privée.

L’urne funéraire peut être conservée 1 an au crématorium. Au terme de ce délai, en l’absence de décision des proches du défunt, les cendres sont dispersées soit dans le site cinéraire le plus proche, soit dans l’espace dédié du cimetière de la commune du lieu du décès.

Quels sont les tarifs moyens d’une crémation en France ?

Comme pour l’inhumation, le prix d’une crémation varie selon la région et la ville dans laquelle se déroulent les funérailles. Les prestations funéraires souhaitées jouent également un rôle dans le coût des obsèques (choix du cercueil / urne /accessoires etc…).

En France, le prix d’une crémation (hors taxes et frais annexes) est estimé en moyenne :

  • En moyenne 600 € en province***
  • En moyenne 800 € en région parisienne***

Pour connaître avec exactitude le coût des obsèques par crémation et de l’ensemble des frais funéraires, il est recommandé de contacter les établissements de pompes funèbres.

Prévoir les frais d’obsèques

Réussir à estimer le prix d’une crémation et de l’ensemble des prestations funéraires n’est pas chose aisée. Pour prévoir au mieux vos frais d’obsèques, pensez à établir des devis auprès de différentes entreprises de pompes funèbres.

Comment financer les obsèques par crémation ?
Si le défunt avait souscrit une assurance obsèques, le capital pourrait servir à payer tout ou partie de la crémation ou des prestations funéraires.

En l’absence de convention obsèques, les frais d’obsèques sont prélevés sur l’actif successoral. Si ce dernier est insuffisant, les héritiers devront en assumer le règlement.

Assurance obsèques : préparez vos obsèques et protégez vos proches

Organiser les funérailles est souvent compliqué. C’est pourquoi l’anticiper de son vivant facilite les choses pour vos proches. Le moment de deuil est toujours douloureux et la prise de décision est souvent compliquée pour les familles.

Souscrire une assurance obsèques vous permet de prévoir le financement de vos funérailles. Vos proches sont ainsi déchargés de toute contrainte financière. Grâce à cette solution de prévoyance, vous constituez un capital adapté aux frais de vos obsèques.

MetLife propose la Garantie Frais d’Obsèques, un contrat d’assurance obsèques au capital garanti pouvant aller jusqu’à 8 000 €. Vous bénéficiez d’un contrat sur-mesure incluant de nombreuses assistances pour vous et votre famille. La convention obsèques MetLife vous offre la possibilité d’enregistrer vos volontés et de faire part à vos proches par exemple de votre souhait d’obsèques par crémation. La sérénité est au rendez-vous pour tous et ce dès la souscription.

Choisir l'assurance obsèques MetLife

Offrez un capital compris entre 3000 et 8000 € à vos proches pour les aider à financer le coût de vos obsèques.