Skip Navigation

Différents types de prêts immobiliers

Dans le cadre d’une acquisition immobilière, le financement auprès d’un établissement prêteur peut prendre plusieurs formes. Les crédits immobiliers ont leurs propres spécificités et prennent tous en considération la nature du projet (achat d’une résidence principale, secondaire, investissement locatif, etc.), le logement (neuf, ancien, construction) et la situation de l’emprunteur. Dans la mise en place de votre financement, il est parfois possible de cumuler différents types de prêts immobiliers.

Le prêt amortissable

Ce type de prêt est couramment utilisé. Chaque mensualité du crédit comporte une part d’intérêts et une part du capital emprunté. Les premières années du prêt amortissable, l’emprunteur rembourse principalement les intérêts.

Plus le crédit est contracté sur une longue période, plus son coût est élevé. En revanche, les échéances sont plus faibles.

Le prêt in fine

Contrairement au prêt amortissable, dans le prêt in fine, le capital est remboursé intégralement à la fin du crédit. L’emprunteur ne paie que les intérêts et les frais d’assurance pendant toute la durée de prêt. De ce fait, la mensualité est bien plus faible. Présentant des avantages fiscaux, ce type de prêt immobilier est intéressant pour les personnes dont l’imposition est élevée.

 

Le prêt relais

Il n’est mis en œuvre que dans un cas bien spécifique : le particulier effectue une acquisition immobilière alors que son bien actuel n’est pas encore vendu. Un prêt relais peut être mis en place pour une durée d’un an (voire deux ans dans certains cas). Non amortissable, son montant varie de 50 à 80% de la valeur du logement mis en vente. Le remboursement de ce crédit se fait une fois le bien vendu, sans pénalités.

Les prêts réglementés

Il s’agit de prêts aidés par l’État, soumis à conditions.

 

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Il s’adresse aux primo-accédants et aux acquéreurs qui n’ont pas été propriétaires de leur résidence principale au cours des deux dernières années. Le PTZ ne peut financer qu’une partie de l’achat du logement neuf ou ancien (sous certaines conditions) et doit être complété par un autre type de prêt immobilier et/ou un apport personnel. Son montant dépend de la zone dans laquelle se situe le bien.

 

Le prêt à l'accession sociale

Le PAS favorise l’accession à la propriété des familles aux revenus modestes. Un établissement prêteur ayant passé une convention avec l’État peut accorder un financement pour la construction d’une maison avec ou sans achat de terrain, ou l’achat d’un logement avec ou sans travaux.

Ce type de crédit immobilier peut financer jusqu’à 100% de l’opération immobilière. Il ne peut pas être complété par un prêt bancaire classique mais est compatible avec le PTZ et le Prêt Épargne Logement par exemple.

 

Les autres prêts réglementés

Les prêts réglementés sont divers et n’ont pas tous les mêmes caractéristiques. En fonction de votre projet et avant de vous engager, consultez les conditions de ces prêts immobiliers :

-        Prêt conventionné

-        Prêt Épargne Logement

-        Prêt action logement

-        PAS

 

Pour faciliter la mise en place de votre prêt et sécuriser votre investissement immobilier, faites confiance à MetLife. Grâce à nos 5000 courtiers en assurance partenaires, nous trouvons pour vous la meilleure solution d’assurance emprunteur adaptée à votre situation. Réalisez des économies en profitant de toute notre expertise 

 

À lire aussi