Quand commence t-on à rembourser un prêt immobilier ?

Accepter une offre de prêt, c’est s’engager à rembourser le montant du prêt immobilier aux conditions établies par le contrat. Chaque projet est unique. Il peut aussi bien concerner une acquisition d’appartement ou de maison, une construction, des travaux ou bien encore une VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement). Afin de s’adapter à chaque situation, les montages financiers sont variés et leurs modalités de paiement différentes. Le moment où l'on commence à payer un prêt immobilier dépend de la nature du projet et du prêt.

Quand payer les mensualités d’un prêt immobilier ?

Une fois l’offre de prêt acceptée et signée, vous vous engagez à payer les mensualités fixées dans les termes de votre contrat de prêt.

Début du remboursement du crédit

Le remboursement de votre crédit immobilier ne débute pas à la même période selon qu’il s’agisse de :
- Un prêt pour financer l’achat d’un appartement ou d’une maison,
- Un prêt pour une construction, des travaux ou un bien vendu en l’Etat Futur d’Achèvement (VEFA).

Lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’un bien dit « ancien », le prêt est entièrement débloqué pour la signature de l’acte de vente chez le notaire. Un virement bancaire est effectué sur le compte de l’office notarial. Le remboursement du capital versé par la banque prêteuse débute généralement le mois qui suit le rendez-vous chez le notaire. Commence alors l’amortissement du prêt immobilier.

Dans le cadre d’une construction, de travaux ou de VEFA, le prêt immobilier peut être débloqué en plusieurs fois. La banque règle les factures et procède au paiement des appels de fonds tout au long du projet. Tant que le prêt n’est pas débloqué en totalité, vous pouvez demander à payer uniquement des intérêts sur les sommes versées (intérêts intercalaires).
Le remboursement du capital ne débute qu’une fois le bien livré ou les travaux achevés.

Concernant les prêts aidés ou réglementés (PTZ, PAS, PEL/CEL, 1% logement), ces derniers disposent de modalités de remboursement particulières.

Modification des modalités de remboursement

Votre contrat de prêt précise les modalités de remboursement. La durée d’un prêt immobilier étant souvent étalée sur une longue période, il est prudent de prévoir la possibilité de moduler ses échéances. Cela demande de souscrire dès le départ un prêt immobilier avec une option « échéances modulables ». Cela permet de donner un nouveau souffle à votre budget. Cette solution constitue également une alternative à un remboursement de prêt par anticipation, souvent facturé par les banques.

Dans quels cas bénéficier d’un différé de remboursement ?

Il est possible d’envisager le différé de remboursement dans 3 cas uniquement :
- Construction
- VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement)
- Réalisation de travaux

Il est à noter que dans le cas d’un différé de remboursement, l’assurance emprunteur sera prélevée.

Le remboursement différé partiel

La banque débloque au fur et à mesure votre prêt immobilier pour payer factures et appels de fonds. Vous choisissez de ne payer que des intérêts sur ces sommes débloquées. Il s’agit d’intérêts dits intercalaires. Le différé de remboursement est alors partiel.

Le remboursement différé total

Dans le cas d’un différé de remboursement total, vous ne payez rien. Au moment de l’amortissement du prêt, l’échéance sera recalculée en intégrant les intérêts intercalaires. Il s’agit là d’une mesure exceptionnelle et qui coûte cher quand il s’agit de payer un prêt immobilier.

Le paiement de votre assurance de prêt immobilier

En règle générale, le premier paiement de votre assurance emprunteur se fait le mois qui suit la signature de l’offre de prêt. Juridiquement, c’est à partir du moment où l’offre de prêt est signée que l’assurance prend forme.

Pour vous assurer une assurance emprunteur adaptée à votre projet et à votre situation, MetLife vous fait profiter de son réseau de 5000 courtiers en assurance partenaires. Profitez de toute notre expertise et faites des économies !

Source : Credit-agricole.fr, Billetdebanque.panorabanques.com

À lire aussi