Skip Navigation

Comment se passe un enterrement ?

La perte d’un être cher est toujours un évènement douloureux et éprouvant pour les proches, et les questions relatives à son enterrement et de l’organisation de la cérémonie funéraire se posent malheureusement très rapidement pour la famille. Quelles sont les étapes d’un enterrement ? Ou se déroule la cérémonie ? MetLife vous dit tout à ce sujet.

Sommaire

Devis assurance obsèques

Protégez vos proches en leur offrant un capital qui leur permettra de financer vos obsèques.

Qu’est-ce qu’un enterrement ?

L’enterrement est un rite funéraire qui existe depuis l’antiquité et qui consiste à enfouir le corps d’un défunt sous terre, dans un cercueil ou un caveau. En France, nous associons généralement enterrement et funérailles, bien qu’il s’agisse de deux choses différentes.

En effet, l’enterrement est l’action consistant à inhumer, c’est-à-dire mettre sous terre, le corps de la personne, tandis que les funérailles sont la cérémonie visant à célébrer le défunt en lui rendant un dernier hommage.

L’enterrement doit s’effectuer au grand maximum dans les 6 jours qui suivent le décès. Le déroulement de la cérémonie s’effectuera en fonction du culte, des traditions et de la religion du défunt. 

Les obsèques par inhumation restent le mode de sépulture majoritaire en France.

Le corps est positionné dans un cercueil adapté pour être ensuite enseveli en pleine terre ou bien placé au sein d’un monument funéraire. Il existe toutefois de nombreux types de sépultures : caveau, enfeu, cavurne, chapelle, etc.

Où se déroule un enterrement ?

L’enterrement se déroule dans un cimetière communal au sein d’une concession funéraire. Le défunt peut être enterré dans différents lieux au choix :

  • sa commune de résidence,
  • la commune où le décès a été constaté,
  • le cimetière où se situe le caveau familial,
  • également dans une propriété privée, en ayant préalablement obtenu l’accord du préfet.

En l’absence de concession funéraire, il arrive parfois que le défunt soit enterré au sein d’un terrain commun, autrefois appelé, péjorativement, carré des indigents. Cet espace est réservé à ceux dont la famille ne s’est pas manifestée, les sans-abris et les personnes démunies. Toutefois, certaines personnes font le choix d’y être inhumé par conviction personnelle.

Pour déterminer où enterrer le corps, il convient de respecter les dernières volontés du défunt, qui auront pu être exprimées, notamment, par testament. .

En France, un maire à la possibilité, dans quelques rares cas, de refuser l’enterrement d'une personne dans sa commune, sauf si le défunt y résidait, y est mort, ou si le caveau familial y est présent.

Dans les cas où le maire n’aurait pas la possibilité de refuser l’enterrement au sein de sa commune, il garde toutefois la possibilité d’anonymiser la tombe. Cette pratique, extrêmement rare, concerne essentiellement les délinquants notoires ou des terroristes.

Quelles sont les étapes d’un enterrement ?

Faire constater le décès

La première étape dans un enterrement est de faire constater le décès par un médecin, chargée d’établir le certificat de décès. Que le décès ait lieu à domicile ou à l’hôpital, la famille a le choix, afin de conserver le corps, entre faire appel à une agence de pompes funèbres et réserver une chambre funéraire.

Lors de cette étape, certains soins funéraires peuvent être apportés au corps du défunt afin de le conserver jusqu’à la mise en bière.

Bon à savoir : le dépôt du corps ainsi que le séjour dans la chambre funéraires n’occasionnent aucuns frais les 3 premiers jours suivants le décès.

La mise en bière 

Suite à cela, la mise en bière est effectuée soit par le personnel médical ou le personnel des pompes funèbres pour mettre le défunt dans un cercueil adapté afin de le conduire  à la cérémonie d’enterrement. Qu’il s’agisse d’une inhumation ou d’une crémation, cette étape est obligatoire en France pour tous les défunts.    

La cérémonie funéraire 

La cérémonie funéraire est une étape essentielle de l’enterrement d’une personne. Elle permet à la famille et aux proches de lui rendre un dernier hommage, en respectant les dernières volontés du défunt, si celui-ci avait pu les indiquer, ou celles de la famille dans le cas contraire. Les proches pourront profiter de ce moment solennel pour lui faire un dernier adieu, avec des fleurs, des photographies ou une musique que le défunt affectionnait.

Il est important de noter que le déroulement de la cérémonie d’enterrement peut varier selon les traditions, le culte et la religion du défunt.

L’inhumation ou la crémation

Le défunt, aura sûrement exprimé, dans ses dernières volontés, s’il faisait le choix de l’inhumation ou de la crémation. Dans les deux cas, les obsèques doivent se dérouler dans les 24h à 6 jours suivant le décès. Si l’inhumation reste le rite funéraire le plus courant en France, choisir la crémation devient de plus en plus fréquent depuis les années 1990. Ainsi, en 2018, elles représentaient 39% des cérémonies funéraires, et d’ici à 2030, l’enterrement devrait être minoritaire (source : le point).

Combien de temps dure un enterrement ?

S’il n’existe pas de durée fixe, la durée d’un enterrement est d’environ 1h30. Cette durée comprend généralement :

  • L’accueil de la famille et des proches,
  • Le recueil autour du défunt : environ 30 minutes,
  • La cérémonie d’adieu qui dure généralement 30 à 45 minutes,
  • La mise sous terre du corps du défunt dans le cimetière (20 à 30 minutes)

Toutefois, la durée de l’enterrement peut différer selon le type de cérémonie (laïque ou religieuse), mais aussi selon la tradition et la culture du défunt. Un enterrement avec une cérémonie religieuse est généralement plus long qu’un enterrement laïc.

Quelle attitude adopter lors d’un enterrement ?

Le deuil et la perte d’un être cher peut être vécu différemment d’un personne à l’autre. Il est conseillé d’adopter le comportement suivant lors d’un enterrement :

  • Adopter une attitude de sérieux et de sang-froid, qui vise à encourager et à soutenir la famille.
  • Rester discret, échanger peu de paroles.
  • Eteindre son téléphone ou le mettre en mode avion, silencieux.
  • Essayer tant que possible de contenir sa peine, même si cette dernière est immense.
  • Quand bien même des différents existeraient avec des proches du défunt, les mettre de côté pour respecter la peine de la famille.
Choisir l'assurance obsèques MetLife

Offrez un capital compris entre 3000 et 8000 € à vos proches pour les aider à financer le coût de vos obsèques.

Souscrire une assurance obsèques pour organiser vos funérailles et soulager vos proches

Pour anticiper à l’avance vos obsèques et soulager votre famille du coût que cela peut engendrer pour elle, souscrire une assurance obsèques peut être à envisager. Ce contrat vous permet notamment de :

  • prévoir un capital à l’avance destiné exclusivement au financement de vos funérailles (de 3000 € à 8000 € chez MetLife).
  • faire connaître et faire respecter vos dernières volontés dans un document à valeur testamentaire
  • simplifier les démarches administratives pour vos proches
  • bénéficier de services d’assistance pour vous et vos proches

La souscription est simple et ne nécessite aucune formalités médicales. Tout au long de votre contrat, vous pourrez modifier gratuitement le capital choisi, vos bénéficiaires, ainsi que vos volontés.

Nos experts MetLife sont à votre écoute par téléphone pour répondre à toutes vos interrogations et vous proposer un contrat adapté à votre besoin.

Tout savoir sur les obsèques

Organiser ses obsèques de son vivant vous assure sérénité et vous permet de soulager vos proches.

Ces fiches répondent aux questions les plus fréquentes qui surviennent avant ou lors d'un décès.

DEVIS ASSURANCE OBSÈQUES

Choisir son bénéficiaire pour une assurance obsèques

Comment choisir votre bénéficiaire ? Qui désigner au contrat ? Vous souhaitez également savoir s’il est possible de changer le bénéficiaire d’une assurance obsèques ? MetLife répond à toutes vos interrogations sur le sujet.

Choisir son bénéficiaire pour une assurance obsèques

Assurance obsèques et succession

Quels avantages présente-t-elle ? Le capital versé au bénéficiaire désigné est-il intégré par la suite dans la succession ? Assurance obsèques et succession, le sujet mérite une attention particulière.

Assurance obsèques et succession

Quelles formalités accomplir après le décès d'un proche ?

Quelles formalités décès accomplir et dans quels délais ? MetLife vous explique tout.

Quelles formalités accomplir après le décès d'un proche ?

Comment préparer ses obsèques ?

Comment bien préparer ses obsèques ? En quoi l’assurance obsèques facilite-t-elle la préparation des funérailles ? Quelle protection pour les proches ? Explications.

Comment préparer ses obsèques ?

Présentation non contractuelle à caractère commercial qui ne constitue pas un exposé complet des conditions générales du contrat Garantie Frais d’Obsèques.