Skip Navigation

Les formalités à accomplir après un décès

Devis assurance obsèques

Protégez vos proches en leur offrant un capital qui leur permettra de financer vos obsèques.

Dans les 24 heures

Les formalités décès dans les 24 heures

Faire constater le décès

Le décès est constaté par un médecin qui va établir un certificat de décès. Si la personne est décédée dans un établissement de santé, le personnel se charge de transmettre le certificat à la Mairie.

Il faut savoir qu’en cas de décès par accident, suicide ou autre cause violente, la gendarmerie ou le commissariat de police doivent être prévenus. Dans le cas d’un décès à l’étranger, découvrez les formalités pour le rapatriement du corps.

Déclarer le décès et faire établir l’acte de décès

La déclaration du décès se fait au bureau d’état civil de la Mairie du lieu du décès. Cette formalité est effectuée par la famille ou par un proche, l’établissement de santé ou l’entreprise de pompes funèbres.

L’officier d’état civil de la Mairie établit l’acte de décès suite à l’enregistrement de la déclaration. La mairie se charge de transmettre cette déclaration à l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) qui met à jour le Répertoire national d’identification des personnes physiques. C’est de cette manière que les caisses de retraites sont informées du décès survenu.

Il faut savoir que même si le délai des 24 heures est écoulé, l’officier d’état civil est obligé d’enregistrer la déclaration de décès.

Qui se charge de déclarer le décès ?

Pour un décès à domicile, les proches doivent faire la déclaration de décès. La personne qui se déplace en mairie pour déclarer le décès doit se présenter avec :

  • sa pièce d’identité ;
  • le certificat de décès délivré par le médecin (voire la gendarmerie ou le commissariat de police selon les circonstances du décès) ; et
  • un document justifiant l’identité du défunt (pièce d’identité, livret de famille, acte de naissance, etc.).

Pour un décès à l'hôpital ou en maison de retraite, c’est l’établissement qui s’en charge.

Pour un décès sur la voie publique, la déclaration de décès se fait après le constat du médecin. La personne qui possède les informations exactes sur l’état civil du défunt se rend en mairie pour effectuer la formalité.

Respecter les dernières volontés du défunt

Le conjoint et les enfants peuvent avoir connaissance des dernières volontés du défunt. Comment souhaitait-il organiser ses obsèques ? Envisageait-il de faire don de son corps à la science ? Le proche décédé peut avoir fait part de ses volontés par oral ou par testament.

Il est nécessaire vérifier si la personne n’a pas souscrit une assurance obsèques ou autre contrat de prévoyance.

Dans les 6 jours

Les formalités décès dans les 6 jours

Organiser les obsèques

Les proches peuvent choisir une entreprise de pompes funèbres en vue de déléguer l’organisation des obsèques. Le défunt peut aussi avoir pris ses dispositions en souscrivant un contrat d’assurance obsèques.

L’inhumation ou la crémation doit avoir lieu dans les 6 jours suivant le décès. Dans le cas d’un rapatriement du corps depuis l’étranger, le délai des 6 jours débute à l’arrivée du corps sur le sol français.

Contacter certaines personnes en priorité

  • l’employeur, Pôle emploi ou un autre organisme selon la situation professionnelle du défunt ;
  • un notaire pour l’ouverture de la succession ;
  • les établissements bancaires pour bloquer les comptes le temps du règlement de la succession ; et
  • l’hôpital ou la maison de retraite pour clôturer le dossier administratif.

Si vous souhaitez assister aux obsèques du défunt pendant un jour ouvré, faites sans attendre une demande de congé spécifique à votre employeur. Tout salarié peut prétendre à ce congé payé lors du décès d’un membre de sa famille. Un justificatif vous sera demandé.

Devis et souscription assurance obsèques

Offrez un capital compris entre 3000 et 8000 € à vos proches pour financer le coûts de vos obsèques.

Dans le mois

Les démarches administratives à effectuer dans le mois

Documents officiels à obtenir et papiers du défunt à trier

Dans les formalités décès à effectuer au plus tôt ou dans le mois qui suit le décès, les ayants droit doivent :

  • obtenir un certificat de décès ; et
  • obtenir une attestation de la qualité d’héritier. Si la succession est supérieure à 5000 euros, cette attestation est établie par un notaire.

Il est également nécessaire de trier les papiers du défunt en respectant les délais de conservation. Dans le cas où des biens matériels seraient à préserver, vous pouvez prendre contact avec un huissier pour dresser un inventaire avant la succession, voire apposer des scellés.

Premières démarches après un décès : avertir les différents organismes

Parmi les organismes à avertir figurent :

  • La caisse de retraite
    Quel que soit l’organisme de retraite, il est indispensable de faire une déclaration de décès auprès de ce dernier. Pour cela, il est souvent demandé d’envoyer un courrier en recommandé indiquant le numéro de Sécurité sociale du défunt, ses noms et prénoms, et le lieu de décès. Pensez à joindre un certificat de décès.
  • La caisse d’assurance maladie
    Pour avertir l’organisme de santé du décès d’un proche, la démarche consiste à faire une déclaration de décès auprès de la CPAM. Pour cela, il suffit de transmettre le certificat de décès et l’original de la carte vitale du défunt.
  • Les compagnies d’assurance
    Il est indispensable d’informer le(s) assureur(s) en envoyant une lettre de déclaration de décès du souscripteur. Pour faciliter les démarches, les proches ou héritiers peuvent fournir des documents servant à prouver le décès de l’assuré et permettant de résilier ou modifier le contrat d’assurance. Pour exemples : copie de l’acte de décès, RIB, acte de notoriété précisant le nom des héritiers.
  • Les sociétés auprès desquelles des contrats et abonnements étaient souscrits (téléphonie, électricité, gaz, eau, etc.)
    Un courrier de résiliation accompagné d’un certificat de décès est suffisant pour mettre fin au contrat ou abonnement souscrit par le défunt.

Si le défunt bénéficiait d’un contrat de prévoyance, faites valoir vos droits au capital décès. Pensez à solliciter la Sécurité sociale (ou le régime spécifique) pour le versement du capital décès, sous réserve que le défunt était cotisant. Ce capital permet de couvrir tout ou en partie le coût des obsèques.

Démarches et formalités diverses selon la situation du défunt

  • Contacter le bailleur si le défunt était locataire, les locataires si le défunt avait des biens en location, le syndic en cas d’un bien immobilier en copropriété.
  • Récupérer le dépôt de garantie si le défunt était en maison de retraite ou EHPAD
  • Modifier le certificat d’immatriculation du véhicule.
  • Demander la suppression des comptes et profils numériques du défunt.

Gérer la succession du défunt

Dans les 6 mois suivant le décès, il est nécessaire de régler la succession du défunt et d’en faire la déclaration au fisc. En cas d’héritier mineur, il faut faire intervenir le juge des tutelles.

Si le défunt bénéficie d’un contrat de prévoyance, faites valoir vos droits au capital décès.

Pensez à solliciter la Sécurité sociale (ou le régime spécifique) pour demander le versement du capital décès, sous réserve que le défunt était cotisant. Ce capital permettra le cas échéant de couvrir en partie le coût des obsèques.

Dans l'année

Les formalités décès dans l'année

Les formalités fiscales sont à accomplir dans les 6 mois qui suivent le décès du proche. Une déclaration d’impôt sera à établir pour les revenus perçus par le défunt jusqu’à son décès. La déclaration de succession doit être transmise au centre des impôts.

Des formalités décès restent à accomplir par la suite telles que :

  • une demande de pension de réversion ; ou
  • une demande d’allocation parent isolé ou de soutien familial.

L’assurance obsèques pour protéger vos proches

Pour éviter à vos proches de financer vos obsèques, vous pouvez souscrire une assurance. Les primes versées dans le cadre de l’assurance obsèques seront versées au bénéficiaire de votre choix et lui permettra de payer les obsèques. Ceux-ci bénéficieront également d’une assistance utile pour la réalisation des formalités liées au décès.

Tout savoir sur les obsèques

Organiser ses obsèques de son vivant vous assure sérénité et vous permet de soulager vos proches.

Ces fiches répondent aux questions les plus fréquentes qui surviennent avant ou lors d'un décès.

DEVIS ASSURANCE OBSÈQUES

Enterrement : combien de temps après le décès ? 

Vous avez des doutes sur les délais relatifs à l'enterrement d'un proche ? Nous vous disons tout

Enterrement : combien de temps après le décès ?

Comment organiser des obsèques pas chères ? 

Nous vous donnons les clés organiser des obsèques pas chères.

Comment organiser des obsèques pas chères ?

Combien de temps pour toucher le capital décès CPAM ?

Comment percevoir le capital décès de la CPAM après le décès d'un proche ? Et au bout de combien t-on la Sécurité sociale verse-t-elle le capital ? MetLife vous explique tout.

Délai versement capital décès CPAM

Le transport funéraire - guide

Voici toutes les informations à connaître sur le transport funéraire. 

Le transport funéraire - guide

Présentation non contractuelle à caractère commercial qui ne constitue pas un exposé complet des conditions générales du contrat Garantie Frais d’Obsèques.