Skip Navigation

Comment calculer le montant du maintien de salaire ?

En cas d’arrêt de travail, vous pouvez bénéficier de prestations financières de la part de la Sécurité sociale ou de la caisse de votre régime obligatoire, ainsi que de votre employeur, afin de compenser en partie votre perte de revenus. Le montant de votre maintien de salaire varie principalement en fonction de votre salaire de base, de votre ancienneté et de la durée de l'arrêt.

Les experts de MetLife vous expliquent comment calculer le montant du maintien de salaire.

Sommaire :

Devis prévoyance maintien de salaire

Obtenez un devis prévoyance sur-mesure pour vous protéger des aléas de la vie et sécuriser vos revenus.

Qu’est-ce qu’une indemnité journalière ?

L’indemnité journalière maladie (IJ) est une prestation financière versée à des travailleurs en arrêt de travail par les caisses d’Assurance maladie ou les caisses d’affiliation, et par l’employeur dans certains cas. Les indemnités journalières visent à compenser la perte de revenu.

Pour percevoir des IJ maladie, l’assuré doit remplir certaines conditions, variables selon les caisses d’affiliation.

Les indemnités journalières maladie sont versées pendant une période limitée, généralement après un délai de carence. Ce délai de carence ne s’applique pas dans les cas suivants : accident du travail, maladie professionnelle, congé maternité, congé de paternité et d'accueil de l'enfant et congé d'adoption.

Qui peut toucher des indemnités journalières ?

Un certain nombre de conditions sont nécessaires pour toucher des indemnités journalières.

Si vous êtes salarié et vous retrouvez en arrêt pendant moins de 6 mois, vous devez

  • avoir travaillé un minimum de 150 heures au cours des 3 derniers mois ;

ou

  • avoir eu un salaire minimum de 1 015 fois le Smic horaire (soit 10 403,75 euros en 2021) au cours des 6 derniers mois.

Pour un arrêt supérieur à 6 mois, un salarié perçoit des IJ s’il a été affilié à l’Assurance maladie depuis 12 mois et :

  • avoir travaillé un minimum de 600 heures au cours des 12 derniers mois ;

ou

  • avoir eu un salaire minimum de 2 030 fois le Smic horaire (soit 20 807,50 euros en 2021) au cours de l’année précédente.

Si vous êtes travailleur non salarié, il est possible de toucher des indemnités journalières. Les conditions dépendent du régime obligatoire auquel vous êtes rattaché. Si vous êtes exploitant agricole, vous devez être affilié depuis au moins 1 an et être à jour de vos cotisations AMEXA (Assurance Maladie des Exploitants Agricoles, gérée par la MSA). La même condition d’un an d’affiliation s’applique aux professions libérales (CIPAV) et aux artisans commerçants et micro-entrepreneurs (SSI).

Protégez vous avec la prévoyance

Devis prévoyance en ligne rapide. Un expert fait le point avec vous.

Calcul des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale pour les salariés

Si vous êtes salarié, les indemnités journalières versées par la Sécurité sociale sont équivalentes à 50 % de votre salaire, en se basant sur vos revenus des 3 derniers mois. Le salaire utilisé pour le calcul des IJ est plafonné à 1,8 fois le Smic en vigueur. En 2021, ce plafond est de 2 798,25 € par mois. Les IJ ne dépassent donc pas 46 euros brut par jour.

Elles sont versées par la CPAM deux fois par mois, après un délai de carence de 3 jours.

Exemple de calcul des indemnités journalières versées par la Sécurité sociale :

Si vous aviez un salaire brut de 1 800 euros par mois au cours des 3 derniers mois, le calcul de vos IJ est le suivant :

➔ Salaire des 3 derniers mois = 1800 euros * 3 = 5 400 euros

➔ Salaire journalier de base = 5 400 / 91,25 = 59,18 euros

➔ Indemnité journalière versée par la Sécurité sociale = 59,18 * 50 % = 29,59 euros.

Calcul des indemnités journalières versées par l’employeur

Si vous avez plus d’un an d’ancienneté dans votre entreprise, vous pouvez percevoir des indemnités journalières complémentaires de la part de votre employeur. Celles-ci sont généralement versées après un délai de carence de 7 jours. Vous pouvez alors toucher :

  • 90 % de votre salaire pendant les 30 jours ;
  • 66,66 % de votre salaire (les ⅔) les 30 jours suivants.

Ces périodes d’indemnisation sont chacune prolongée de 10 jours tous les 5 ans d’ancienneté, avec un total maximum de 180 jours d’indemnisation.

Ces montants viennent en complément des versements effectués par la CPAM et d’une éventuelle assurance prévoyance souscrite par l’entreprise.

Votre convention collective peut prévoir des dispositions plus favorables : délai de carence raccourci, maintien intégral de votre salaire, etc.

Exemple de calcul des indemnités journalières versées par l’employeur :

En reprenant le même salaire de base de 1 800 euros, si vous travaillez depuis 1 an dans l’entreprise, vous toucherez donc :

➔ Salaire journalier de base = 5 400 / 91,25 = 59,18 euros

➔ Versement complémentaire par votre employeur pour atteindre 90 % de votre salaire : 59,18 * 40 % = 23,67 euros

➔ Versement complémentaire par votre employeur pour atteindre 66,66 % de votre salaire : 59,18 * 16,66 % = 9,86 euros

Ainsi, au bout de 8 jours d’arrêt maladie, vous allez toucher 29,59 euros de la CPAM + 23,67 euros de votre employeur soit 53,26 euros par jour.

Devis Prévoyance en ligne

Compléter notre formulaire pour obtenir votre devis. Un expert vous recontactera pour vous proposer des couvertures sur-mesure.

Calcul des indemnités journalières versées pour les travailleurs non salariés

Les travailleurs non salariés peuvent parfois bénéficier d’indemnités journalières versées par la caisse à laquelle ils sont rattachés.

Activité

Caisse

Indemnités journalières

Profession libérale

CIPAV

IJ = 1/730e du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 5,63 €

Montant max de l’IJ = 56,35 €

Micro-entrepreneur

(ex auto-entrepreneur)

SSI

IJ = 1/730e du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Artisan commerçant

SSI

IJ = 50 % du salaire journalier de base

Montant max de l’IJ maladie = 56,35 €

Exploitant agricole

MSA

IJ : 21,47 €/jour du 4ème au 28ème jour d'arrêt de travail

28,63 €/jour à compter du 29ème jour d'arrêt

Médecin

CARMF

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Dentiste

CARCDSF

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Sage-femme

CARCDSF

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Profession de santé

CARPIMKO

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Pharmacien

CAVP

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Vétérinaire

CARPV

IJ = 1/730e  du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Expert-comptable, CAC

CAVEC

IJ = 1/730e du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Avocat

CNBF

Du 1er jour en cas d’hospitalisation, 9e jour en cas d’accident ou 31e jour en cas de maladie : 61 €

Agents généraux

CAVAMAC

IJ = 1/730e du revenu annuel

Montant min de l’IJ = 22,00 €

Montant max de l’IJ = 169,00 €*

Source : Previssima

Pour calculer le montant de vos indemnités journalières si vous êtes travailleur indépendant, il vous faut donc faire une moyenne de vos 3 dernières années de salaire et diviser ce montant total par 730, dans la limite des montants minimum et maximum de votre caisse.

*À noter : ces indemnités sont versées après un délai de carence de 3 jours et pour une durée maximum de 90 jours. Passé les 90 premiers jours d'indemnisation, certaines caisses professionnelles prévoient une indemnisation ; d'autres ne prévoient aucune prestation.

Contrat prévoyance MetLife : comment bénéficier de plus d’indemnités journalières

En cas d’arrêt de travail, vous risquez une perte de revenus qui peut se révéler conséquente si vous êtes travailleur non salarié ; mais aussi pour certains salariés selon leur branche professionnelle. Vous êtes généralement peu couverts et pour une durée très limitée.

En souscrivant un contrat de prévoyance comme celui proposé par MetLife, vous avez l’assurance de percevoir des indemnités journalières complémentaires suffisantes, ainsi que le versement d’une rente d’invalidité si besoin est.
Vous pouvez souscrire un contrat sur mesure pour répondre à vos besoins et à votre budget. Nos conseillers sont à votre disposition pour vous accompagner.

Prévoyance en cas de maladie

Protégez vous en cas d'arrêt maladie avec la prévoyance MetLife.

La prévoyance Metlife

La prévoyance permet de vous protéger en cas d'accident de la vie ou de décès.

Retrouvez ici tous nos articles sur la prévoyance.

L'assurance prévoyance

Comment fonctionne le maintien de salaire en cas d’arrêt maladie ?

Tout savoir sur le maintien de salaire en cas d’arrêt maladie

Comment fonctionne le maintien de salaire

Assurance perte de revenus 

Quelle assurance souscrire pour être assuré en cas de perte de revenus ? Apprenez-en plus avec notre article dédié

Assurance perte de revenus

La prévoyance est-elle obligatoire ?

La prévoyance vous offre des garanties protectrices en cas d'accident de la vie notamment. Mais est-il obligatoire d'en souscrire une ?

prévoyance obligatoire

Tout savoir sur les cotisations des TNS

Comment sont calculés les cotisations sociales des TNS ? Quel est le calendrier de paiement ? MetLife vous dit.

Cotisations TNS